Attaque terroriste à Nice

La mobilisation d'Anubis est immédiate

Le 14 Juillet 2017, la ville de Nice est touchée par une attaque terroriste sur la promenade des anglais faisant 458 blessés et 86 morts, parmis eux, des ressortissants étrangers devant être rapatriés

1. Quel était le contexte ?

Le 14 juillet 2016 à 22h40, un camion fou entre dans la foule massée sur la Promenade des Anglais à Nice, France. Il s’agit d’une attaque terroriste extrêmement violente et le nombre de blessés et de morts est malheureusement très important. Le terroriste est abattu et immédiatement les aides sont mises en place pour aider les blessés et les évacuer vers les hôpitaux les plus proches. Le résultat est lourd, 434 blessés et 86 morts, 10 enfants et 76 adultes, la violence de cette attaque choque le monde entier, la France est meurtrie.

Les corps des victimes décédées sont d’abord laissés par les autorités aux fins de l’enquête qui commence et ils seront ensuite transportés toute la nuit vers les morgues de la ville de Nice.

2. Quel a été le rôle d'anubis ?

La mobilisation d’Anubis est immédiate. Son intervention peut avoir un périmètre très ciblé comme très large, tout dépend, et à ce moment, dépendra de ce que les autorités voudront mettre en œuvre pour aider les familles des victimes.

Anubis organise très rapidement une première réunion de crise avec ses Managers dans les départements «Opération, Logistique, Réseau, Finance». Le premier objectif est de travailler sur les hypothèses d’intervention et d’évaluer les plans d’actions ainsi que les besoins en ressources humaines et équipements mobilisables immédiatement, tant sur le secteur d’intervention à Nice que sur ceux localisés hors Nice et envoyés sur site. Ce type de pré-organisation permet d’être prêt à intervenir lors de la demande d’intervention officielle et du besoin d’assistance demandée par les autorités.

L’intervention d’Anubis est très variable pour diverses raisons. La première est que si les autorités sont logiquement en mesure d’intervenir et d’assumer toute l’assistance requise dans ces circonstances, le choix appartient aux familles des victimes de décider ce qu’elles veulent faire. Dans ce contexte, les autorités peuvent demander une réponse plusieurs jours après l’incident.

Image Source : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP / RTL.FR
3. L'intervention d'Anubis

Anubis s’apprête à se mobiliser pour obtenir de l’aide:

  • Opérationnel pour organiser le rapatriement des étrangers.
  • Financier pour payer les frais funéraires des entreprises de pompes funèbres pour le compte du Fonds de garantie des victimes d’attaques.
  • Logistique pour répondre aux besoins en ressources humaines et matérielles ainsi qu’en moyens de transport, routier et aérien.
  • Administratif pour la gestion auprès des sociétés d’assistance, organise les formalités auprès des administrations et services consulaires.
  • Réseau d’activation des agents locaux et ceux des lieux de destination en France et à l’étranger.
  • Aide aux familles pour aider l’organisation et le soutien après les funérailles.

Au 15 juillet, nous connaissons le nombre exact de victimes, mais toutes ne sont pas encore identifiées. Anubis reçoit des demandes d’assistance des consulats concernés par des victimes de nationalité étrangère.

En contact étroit avec le ministère des Affaires étrangères, tout est mis en place immédiatement. La demande d’assistance concerne 11 victimes, principalement des ressortissants étrangers des pays: Russie, Ukraine, Estonie, Sénégal, Maroc, Italie…

4. Les difficultés rencontrées

La difficulté pour Anubis est que toutes les familles des victimes identifiées souhaitent rapatrier leur défunt le plus rapidement possible. La préparation et l’organisation des équipes permettent précisément de répondre efficacement à cette augmentation de pression. Le rôle de chacun est parfaitement déterminé et déterminant pour la moindre difficulté à résoudre ou à contourner. Les questions les plus fréquemment posées par les familles dans ces circonstances sont les suivantes:

  • Qui paie et à quel prix?
  • Quel modèle de cercueil choisir ?
  • La famille peut-elle accompagner pendant le transport?
  • Quelles sont les formalités après le décès?
  • Quand peut-on organiser le rapatriement et les funérailles?

Les premières victimes identifiées sont rapatriées dans les 48 heures et toutes seront rapatriées dans les dix jours.

Malheureusement, le terrorisme continue de faire des victimes dans de nombreux pays. La dernière intervention récente d’Anubis concerne les victimes françaises décédées dans l’attentat terroriste de Londres le 3 juin 2017.

Anubis est un pionnier de la gestion de crise dans le domaine funéraire international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.