Covid-19 : Comment se déroule les obsèques ?

Que se passe t-il pour les personnes décédées des suites du Covid-19 ?

En France, depuis le début des décès survenus dans le cadre de la contamination mondiale du Covid-19, les services funéraires français ont dû s’adapter en appliquant de nouvelles règles. 

1. QUELS CHANGEMENTS POUR L'ORGANISATION D'OBSÈQUES EN FRANCE ?

En France, les services funéraires ont du s’adapter aux mesures mises en place par les autorités sanitaires rendant l’hommage aux proches décédés plus complexe : 

  • Au moment où le décès survient, qu’il soit ou non lié au Covid-19, les autorités peuvent autoriser la mise en bière immédiate 
  • Le corps du défunt est déposé par le personnel habilité dans une housse de protection étanche
  • L’hommage pour les familles ne pourra avoir lieu qu’en petit comité se trouvant à proximité du lieu de la cérémonie
  • La famille ne pourra dans ces conditions particulières voir leur proche pour un dernier au revoir 

Il faut savoir que si vous ne pouvez pas assister aux obsèques d’un proche, des solutions digitales existent pour vous permettre d’être présent d’une autre façon et de lui faire votre au revoir. 

En savoir plus sur les solutions digitales existantes

2. Peut-on organiser un rapatriement de corps ?

Les rapatriements des personnes décédées des suites du COVID-19 sont interdits en France. Cette décision s’inscrit dans la continuité des mesures préventives contre la propagation du virus.

Cette interdiction est élargie à toutes les personnes, décédées du COVID-19 ou non, pendant cette période de crise. « Tout corps de défunt est potentiellement contaminant et les précautions standard doivent être appliquées lors de la manipulation de tout corps », déclare le Haut conseil de la santé publique, par rapport à la prise en charge du corps d’une personne décédée du COVID-19.

Les prescriptions relatives au respect de la dignité du défunt doivent être observées sans mettre la vie des autres en danger, dans un contexte d’épidémie de COVID-19.

Dans ces conditions, plusieurs possibilités s’offrent aux familles :

    • Choisir de faire une inhumation locale. Une exhumation sera par la suite organisée pour un rapatriement vers le pays d’origine du défunt
    • Choisir une crémation pour un rapatriement futur

Il faut savoir que si votre proche était bénéficiaire d’un contrat de rapatriement, vous devez contacter son assurance afin de savoir si la prise en charge à l’origine pour un rapatriement peut s’adapter pour une inhumation ou une crémation locale selon votre choix. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.